Press "Enter" to skip to content

Month: July 2011

Changchun – Jilin province – China

Changchun
Changchun, Jilin province, People Republic of China

It is time for me to leave Changchun, after three very interesting weeks. I participated to a French-Chinese summer school on Random matrix theory and high dimensional statistics (July 10-30) organized by Zhidong Bai, Alice Guionnet, and Jianfeng Yao. The summer school took place in the campus of the Northeast Normal University (NENU). Most participants were French or Chinese speakers, except Jack W. Silverstein (so unique). My colleague Philippe Biane from Marne-la-Vallée was also there. It was the occasion to interact with Wembo Li, X.-D. Li, Tiefeng Jiang, Guangming Pan, and a bunch of young mathematicians. I gave with great pleasure a course around the circular law together with Charles Bordenave. Zhidong Bai worked on the circular law theorem during 13 years, see his interview by Atanu Biswas in 2006.

Dinner in Changchun during the France-China summer school 2011

There are very few tourists in Changchun, and the local people were happy to interact with foreigners, these so strange long-nose. The hospitality of the local organizers was also wonderful. Beyond slight cultural differences, I enjoyed very much my time, including in particular the food and the drinks, a bit less the incredible road traffic. I will also remember forever our visit to Changbaishan at the North Korean borders. Despite numerous problems China remains an impressive country with great vitality and potentialities.

Changchun - School of Marxism
Photo taken in the NENU campus by Hayat Cheballah

Related reading: rubrique Chine du Monde Diplomatique & Monde Diplomatique in Chinese.

Do you know these movies and writings? (ones of my favorites among others about China)

您好

Last Updated on 2011-09-16

Leave a Comment

Agrégation de mathématiques

« A serious man » un film des frères Cohen

Je participe, cette année encore, au jury de l’agrégation de mathématiques. Les épreuves orales ont lieu en ce moment à Paris rive gauche. Je fais partie de l’une des commissions de modélisation, constituée de quatre personnes, qui auditionne six candidats par jour pendant quinze jours non-stop à raison d’une heure par candidat. C’est épuisant, et je me trouve parfois assez mauvais interrogateur, bien que je fasse de mon mieux. Cependant, j’ai toujours beaucoup appris en participant au jury, parfois même des choses très élémentaires. Il ne faut jamais cesser de réapprendre sa discipline. Ce concours est une grosse machine qui fonctionne plutôt bien dans l’ensemble, malgré les aléas politiques, logistiques, et climatiques. Les candidats passent trois épreuves orales, dont une épreuve de modélisation. L’épreuve de modélisation est moins scolaire que les deux autres. Elle est disponible en trois options distinctes au choix du candidat : A (probabilités et statistique) B (calcul scientifique) et C (calcul formel). Les candidats disposent d’un ordinateur muni d’une collection de logiciels pour préparer leur exposé basé sur un article de modélisation tiré au sort. J’aurais préféré une épreuve de modélisation unifiée, sans options, dont le programme serait constitué des notions essentielles des options A-B-C actuelles. Les futurs professeurs agrégés gagneraient à connaître les notions de base de l’algorithmique et de la modélisation, plutôt que de se spécialiser artificiellement (avant de tout oublier !). J’aurais également apprécié que seuls des logiciels libres soient fournis aux candidats, pour aller dans le vent de l’Histoire.

Last Updated on 2014-06-17

Leave a Comment
Syntax · Style · .