Press "Enter" to skip to content

École normale supérieure

Un bureau du DMA
Un bureau du DMA. Oui, il y a bien un tableau noir de l’autre côté.

10. Le département de mathématiques et applications (DMA) de l’École normale supérieure de Paris est à la fois un laboratoire de recherche et un département d’enseignement. Ce département a une particularité rare : aucun poste d’enseignant-chercheur n’y est permanent, et la durée maximale d’affectation est de dix ans. Outre les administratifs, doctorants, et post-doctorants, les membres sont essentiellement des chercheurs du CNRS et des enseignants-chercheurs mis à disposition par les universités parisiennes. Cette particularité du DMA est due au mathématicien Georges Poitou (1926 – 1989) qui a dirigé et transformé l’établissement.

U. Dans ce petit établissement, les effectifs des départements sont assez réduits. Au DMA, les élèves proviennent, pour la plupart, des classes préparatoires aux grandes écoles, mais aussi, dans une moindre mesure, de l’étranger et des universités françaises. En particulier, chaque année, quelques étudiants de licence de mathématiques sont recrutés à l’issue du Concours normalien étudiant. Ce concours étudiant mérite d’être connu, tout comme celui de l’ÉNS Paris-Saclay, de l’ÉNS Lyon, et de l’École Polytechnique (qui recrute beaucoup à Dauphine !). Les lignes bougent le long de l’opposition franco-française entre filières sélectives et universités.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

    Syntax · Style · .